top of page

Au Fil de l'Eau du 1er juillet 2024

Vente des cartes de pêche saison 2024: (clic sur les liens pour accès direct)

www.cartedepeche.fr

Office de Tourisme de Pierrefitte-Nestalas

Magasin Pêche Chasse du Lavedan à Argelès-Gazost,

Site AAPPMA Le Gave https://www.peche-pierrefitte65.com/

Clic sur pdf pour accéder au guide de pêche

La fête de notre village :

 

La fête de la Saint-Pierre de Pierrefite-Nestalas s’étalait exceptionnellement sur deux jours ce mois de juin. Réduite à deux jours à cause du premier tour des élections législatives, c’était l’occasion de se retrouver pour partager un moment de détente et de convivialité au milieu de toutes les animations proposées par le comité des fêtes.

Malheureusement, les conditions météorologiques du samedi 29 faisaient que les animations étaient annulées.

Une pensée de soutien pour le comité des fêtes qui avait programmé de belles festivités.

Animation pêche Bassin des Gaves :

 

Le Bassin des Gaves qui est l’union des AAPPMA de Arrens-Marsous, Cauterets, Lourdes Lavedan, Luz Saint Sauveur et Pierrefitte-Nestalas organise une animation pêche gratuite pour les enfants le mercredi 24 juillet 2024 au parc du casino à Argelès-Gazost.

Une belle animation de notre AAPPMA :

 

Le mercredi 5 juin se déroulait une animation pêche au ruisseau des Moulins dans le parc de la Mairie de Pierrefitte-Nestalas. Les enfants de l’ALP (Accueil Loisirs Périscolaire) de Beaucens, ainsi que ceux de l’école d’Adast y participaient. Les bénévoles de notre AAPPMA initiaient les enfants en leur faisant découvrir le plaisir de la pêche.

Un grand merci aux parents accompagnateurs, ainsi qu’à nos bénévoles d’avoir assuré la prise en charge des enfants.

Un article paru sur le journal suite à cette animation. Clic sur le lien pour en prendre connaissance :

 

https://www.nrpyrenees.fr/2024/06/13/decouverte-de-la-peche-au-toc-pour-les-jeunes-12013094.php

Notre site Internet atteint les 8 000 visites :

 

Suite à une réflexion de notre AAPPMA fin 2018 de mettre en place un site Internet, nous dépassons aujourd’hui les 8 000 visites; ce qui représente environ 121 pêcheurs ou sympathisants qui suivent régulièrement nos activités.

Notre site est mis à jour tous les débuts de mois. Il se veut être un lien entre notre AAPPMA et les pêcheurs, en informant sur nos activités et sur l’actualité du milieu piscicole. Ainsi, des liens vers des articles d’actualité vous sont proposés, et également des liens vers des reportages sur la pêche.

 

N’hésitez pas à le consulter.

Cormorans : possibilité de reprise des tirs de régulation :

 

Le congrès annuel de la Fédération Nationale de la Pêche se tenait du 22 au 24 juin 2024 à Paris. L’occasion de débattre de plusieurs sujets touchant à la pêche et à la protection du milieu aquatique, dont un sujet majeur : l’avenir du cormoran, redoutable prédateur de nos cours d’eau.

La cause semble vouloir être entendue, les tirs de régulation pourraient reprendre dès cet automne. Un pas en avant dans la protection de nos cours d’eau.

Pour lire l’article, cliquer sur le lien :

 

https://www.peche-poissons.com/actualites/federations/congres-2024-de-la-fnpf-claude-roustan-annonce-la-prochaine-reprise-des-tirs-du-cormoran-913344.php

Pêche de sauvegarde :

 

Le 3 juin avait lieu une pêche de sauvegarde réalisée par la fédération départementale de la pêche aidée par quelques bénévoles de notre AAPPMA au ruisseau du Soleil à Adast. Cette pêche rendue nécessaire pour des travaux de curage du ruisseau a permis de sauver 106 truites et truitelles, lesquelles ont rejoint leur milieu naturel dans un autre cours d’eau. La dernière pêche électrique de sauvegarde de ce ruisseau avait eu lieu le 9 septembre 2020 et avait permis de sauver 420 truites.

Lâchers de truites et alevinage :

 

100 Kg de truites de souche fario de taille seront déversés en juillet et 50 Kg en août.

7000 alevins de souche fario issus de la pisciculture de Cauterets seront également déversés ce mois de juillet dans des parcours propices à leur développement.

Le PDPG, qu’es aquò ? :

 

Plan Départemental pour la Protection des Milieux Aquatiques

 

Le PDPG constitue un document technique de planification et de gestion opérationnel. Il repose sur un diagnostic précis du milieu, s’appuyant principalement sur l’état des populations piscicoles, qui représente l’un des meilleurs indicateurs de la fonctionnalité des milieux aquatiques. Il répond au souhait des Fédérations de pêche de disposer d’un outil adapté permettant de définir la gestion piscicole à appliquer à l’échelle d’un département. Le PDPG identifie pour cela les facteurs limitants et les Actions réalisées ou de conservation à mettre en œuvre.

Des actions à mettre en œuvre sont ensuite planifiées avec les partenaires. Celles-ci permettront de protéger, gérer et restaurer les ressources piscicoles et les milieux aquatiques.

En 1984, la Loi « Pêche »1 a en particulier instauré la disposition suivante, reprise dans l’article L. 433-3 du Code de l’environnement : « L’exercice d’un droit de pêche emporte obligation de gestion des ressources piscicoles. Celle-ci comporte l’établissement d’un plan de gestion. » L’un des principaux objectifs de ces plans de gestion est de permettre la mise en place d’une politique visant à satisfaire la demande des pêcheurs, dans le respect des espèces et des milieux aquatiques

Les pêcheurs ne sont plus de simples pratiquants, mais sont engagés dans la protection des milieux aquatiques et de la biodiversité.

 

Pour en savoir plus, cliquer sur le lien :

 

https://www.federationpeche.fr/146-plans-departementaux-pour-la-protection-des-milieux-aquatiques-et-la-gestion-des-ressources-piscicoles-pdpg-document-cadre.htm

Consommer du poisson d’eau douce :

 

Une information de notre Fédération Nationale de la Pêche nous incite à être prudent lorsque nous consommons du poisson d’eau douce en provenance de certains plans d’eau. En effet, tous les milieux ne sont pas exempts de pollution malgré les efforts faits ; et force est de constater que certains milieux sont propices au développement de bactéries préjudiciables au poisson, donc à sa consommation.

Les cyanobactéries sont les plus présentes et peuvent devenir dangereuses pour la faune et la flore lorsqu’elles prolifèrent dans le milieu. Elles libèrent des cyanotoxines parfois mortelles pour les animaux et dangereuses pour l’homme.

Les cyanobactéries encore appelées algues bleu ou algues bleu – vert, sont en fait des formes filamenteuses microscopiques qui se trouvent dans les eaux stagnantes, rivières très lentes, dans lesquelles l’apport excessif d’éléments nutritifs entraîne leur développement, un appauvrissement en oxygène, provoquant un déséquilibre de l’écosystème.

Ce n’est pas une nouveauté. Les cyanobactéries sont présentes sur la terre depuis au moins deux milliards d’années. Elles sont naturellement présentes dans l’eau et ne sont problématiques que lorsqu’elles prolifèrent, dès lors que l’eau atteint 15 à 25 °C.

Les symptômes :

 

Chez l’homme :

– lors de contact avec l’eau : irritation de la peau, du nez, de la gorge, des yeux, apparition de boutons…
– lors de l’ingestion de l’eau ou de poissons contaminés : maux de ventre, diarrhée, nausées, vomissements, tremblements, douleurs musculaires ou abdominales…

Chez les animaux :
– tremblements des pattes arrières, perte d’équilibre, état anxieux, nausées, yeux globuleux, bave, mort.

 

Aussi, amis pêcheurs faites bien attention aux avertissements et soyez vigilants. Agissez en conséquence en évitant de consommer le poisson, la baignade de votre chien…

 

Une information complémentaire en cliquant sur le lien :

 

https://sante.gouv.fr/IMG/pdf/2023_09_guidesanitaire_autoconsommation.pdf

Invitation au voyage :

 

La littérature nous permet au travers de ses écrits de nous évader et de rêver. Notre passion pour la pêche nous emporte par la pensée dans des endroits lointains, presque inaccessibles. Aujourd’hui, partons pour l’île Kodiak au sud de l’Alaska, dont les eaux abritent des cohortes de saumons; et dont les terres abritent le plus gros ours du monde: l’ours Kodiak qui peut peser jusqu’à 850 Kg pour une taille dépassant 3 mètres. Adrénaline assurée si en action de pêche cet ours entre en concurrence avec vous.

L’auteur de l’article Erwan Balança nous entraîne dans une aventure hors du commun.

Clic sur le lien :

 

https://www.peche-poissons.com/truite/coins-de-peche/a-l-etranger/la-peche-en-alaska-entre-ours-et-saumons-779103.php

La pensée du jour :

Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles, que nous n’osons pas les faire, c’est parce que nous n’osons pas les faire qu’elles sont difficiles. (Sénèque – Philosophe Grec – an 4 av JC et 65 ap JC)

bottom of page